par GIP Maximilien
Témoignage GIP Maximilien

3 questions à :

Donna Sananikone, stagiaire juriste marchés publics, nous fait part de ses six mois d'expérience au sein du GIP Maximilien.

Quelles missions vous ont été confiées au sein du GIP Maximilien ?

J’ai été amenée à effectuer diverses tâches. Elles concernaient à la fois la commande publique, mais également les instances du GIP.

A mon arrivée en mars, l’actualité juridique concernant les marchés publics battait son plein. Les nouveaux CCAG étaient entrés en vigueur et il importait que le clausier membre soit mis à jour à brèves échéances. J’ai donc participé à la mise à jour de clauses et ai rédigé des clauses durables ainsi qu’un CCAP-MOE.  

J’ai également rédigé des brèves, fiches et autres notes juridiques et techniques comme par exemple une brève sur les bons gestes à adopter sur Maximilien à la fois côté entreprise et côté acheteur, un point d’actualité sur les accords-cadres et la nécessité de stipuler un maximum, ou encore une fiche technique sur la publication des données essentielles sur le profil d’acheteur.

J’ai aussi pu travailler sur des marchés lancés par le GIP (aide à la rédaction des pièces, mise en ligne de consultations, instruction d’offres).

J’ai assisté tout au long de mon stage, mon tuteur François Curan, à la préparation de différentes interventions lors de conférences et webinaires. Il a pu être question par exemple de présenter le DUME aux entreprises ou encore le cadre juridique de l’achat public circulaire et environnemental aux acheteurs, pour le compte de la Mission Achats Publics Circulaires et Environnementaux lancée par le GIP la semaine de mon arrivée.

J’ai aussi eu l’honneur de représenter le GIP Maximilien au Salon de l’AMIF.

Concernant les instances, j’ai assisté à une Assemblée générale et un Conseil d’administration pour lequel j’ai rédigé une délibération pour l’adoption du forfait mobilité durable.

 

Que vous a apporté cette expérience ?

Durant mon stage, j’ai considérablement enrichi mes connaissances et compétences en matière de dématérialisation des marchés publics. Le GIP Maximilien est en effet un pionnier de la dématérialisation, bien au-delà des marchés publics par ailleurs, j’ai ainsi pu découvrir de façon pratique les rouages du numérique.

J’ai également approfondi mes connaissances de la commande publique.

Ainsi, la combinaison dématérialisation et commande publique m’a permis d’acquérir un bagage solide en vue de mon entrée prochaine sur le marché du travail en tant que juriste en commande publique.

 

Vous a-t-elle conforté dans votre choix de parcours professionnel ?

Dans la mesure où je souhaiterais devenir juriste en commande publique le GIP Maximilien m’a en effet confortée dans ce choix de parcours.