par GIP Maximilien
Le GIP Maximilien a passé la barre symbolique des 1000 abonnés sur LinkedIn !

Le GIP Maximilien a passé la barre symbolique des 1000 abonnés sur LinkedIn !

Nous sommes très heureux de constater l’intérêt grandissant que vous portez aux différentes activités du GIP Maximilien.

Nous avons ainsi souhaité donner la parole à notre 1000e abonnée, Agnès PALLET - Directrice adjointe à la Maison de l'Emploi de Bordeaux.

Cette interview est l’occasion de rappeler notre mission première : Maximiser les liens en écoutant vos attentes, vos besoins et vous accompagner au quotidien.

 

Comment avez-vous connu le GIP Maximilien ?

Je connais le GIP Maximilien suite à mon expérience professionnelle en région parisienne, dans différentes collectivités de l’Essonne, sur mon champ d’action : emploi et insertion. Et ce, en lien avec ex-Atout PLIE, désormais MEIF Paris-Saclay, qui gère les clauses d’insertion sur ce territoire. J’ai gardé une « veille » sur le GIP depuis mon arrivée à la Maison de l’Emploi de Bordeaux en 2019. En Aquitaine, nous avons l’association 3AR (http://www.achatsresponsables-aquitaine.fr/).

En quoi les activités du GIP Maximilien représentent un intérêt pour vous ?

 

Dans mes nouvelles fonctions à la Maison de l’Emploi de Bordeaux, j’ai en responsabilité les activités du PLIE de Bordeaux, dont l’activité de gestion des clauses d’insertion dans la commande publique et privée. J’interviens par ailleurs sur cette question pour les autres PLIEs de Bordeaux et de la Métropole, au sein de notre association régionale « ALIENA ». Nous sommes également organisés en binômes avec les services du Département de la Gironde, pour couvrir l’ensemble du département.

En 2020, la Maison de l’Emploi de Bordeaux a géré 244 200 heures d’insertion, sur 118 opérations, auprès de 43 acheteurs. Nous animons d’ailleurs ce « Club des donneurs d’ordre ». Nous prévoyons une hausse en 2021, avec plus de 273 200 heures d’insertion générées par les clauses.

Au-delà des chiffres, et la période actuelle l’a confirmée, nous avons besoin de nous réinventer dans notre intervention auprès des donneurs d’ordre, des entreprises, et des publics.

Je suis les activités du GIP Maximilien sur les aspects achats responsables, ils m’inspirent et me donnent des idées ! Et en général, pour l’approche groupée et digitale du GIP.

 

Seriez-vous prête à en parler autour de vous ?

Bien sûr ! Et d’ailleurs, je le fais déjà ! En invitant mes équipes à assurer une « veille » sur le GIP ou auprès de mon réseau professionnel.