L’ARML-IDF s’engage sur la thématique clause sociale en collaboration avec l’URTIE !

/ Tout voir - Actualités MACS

L’Association Régionale des Missions Locales d’Île-de-France (ARML-IDF), représentant les Missions Locales franciliennes au sein de la MACS, se lance dans une collaboration innovante avec l’Union Régionale des Territoires pour l’Insertion et l’Emploi (URTIE) afin de favoriser l’accès des jeunes franciliens au dispositif clause sociale d’insertion. 

Fort d'un maillage de 72 structures et de 169 000 jeunes accompagnés en 2017 en Ile-de-France, le Réseau des Missions Locales Franciliennes (ARML-IDF) participe depuis 2016 à la dynamique impulsée par la MACS en Ile-de-France. Afin de faire bénéficier les publics jeunes de moins de 26 ans des opportunités d'emploi et d'insertion à venir sur la région Ile-de-France, l’ARML-IDF développe au sein de la MACS de nouvelles collaborations au niveau régional.

L’Union Régionale des Territoires pour l’Insertion et l’Emploi, association régionale des collectivités territoriales porteuses des dispositifs locaux d’insertion a été désignée au sein de la MACS afin de représenter l’ensemble des collectivités et structures porteuses de facilitateurs en Ile-de-France. L’association porte, auprès du pilote de la mission, l’expertise de la clause sociale en s’appuyant sur l’ensemble des travaux nationaux menés sur la définition du rôle du facilitateur, pivot de la mise en œuvre du dispositif. Dans le cadre de la MACS, l’URTIE développe de nouveaux partenariats afin de professionnaliser et développer le métier de facilitateur et le dispositif clause sociale sur l’Ile de France.

Incarnant cette dynamique régionale, avec l’objectif de booster les échanges et les collaborations entre les facilitateurs de la clause sociale et les missions locales franciliennes, l'URTIE et l'ARML lancent dès la rentrée une série d'actions sur toute la région en lien avec les coordinations départementales de la MACS. Simon Musella, chargé de projets relations entreprises au sein de l’ARML-IDF et Marianne Cuoq, cheffe de projet MACS au sein de l’URTIE travaillent ainsi au développement d’un programme croisé de formations, sessions d’interconnaissance et présentation entre leurs deux réseaux afin d’améliorer l’accès des publics jeunes suivis par les Missions Locales franciliennes aux opportunités d’emploi permises par la clause sociale.

Des matinales de sensibilisation pour (ré)apprendre à mieux se connaitre, diffuser les bonnes pratiques de collaborations et échanger sur les projets à venir sur le territoire seront ainsi lancées dès octobre 2018. Elles permettront une meilleure interconnaissance entre les professionnels afin de favoriser toujours plus les opportunités et les parcours des publics jeunes en difficulté d'emploi et d'insertion.

Retrouvez plus d’informations sur le site de l’URTIE